Recherche de résidences
privées pour aînés



Vigie de l'IUGM

Le mercredi 7 janvier 2015

Vigie de l'IUGM L'incontinence

Nous abordons aujourd’hui un sujet dont on ne parle pas facilement. En effet, bien que de plus en plus de publicités télévisées montrent comment il est facile de pallier aux problèmes d’incontinence, rares sont les personnes qui se sentent à l’aise d’en parler ouvertement.
 
Souffrir d’incontinence, c’est n’être pas toujours capable de maîtriser son envie d’uriner et c’est avoir parfois des pertes d’urine involontaires, ne serait-ce que quelques gouttes. L’incontinence ne fait pas de discrimination selon le sexe ou l’âge. En effet, les recherches ont établi que jusqu’à 15 % des hommes et 55 % des femmes âgés de plus de 60 ans souffrent d’incontinence.
 
Malgré le fait que certaines de ses causes soient liées à l’âge, l’incontinence peut se traiter et se guérir, et on peut même la prévenir. Ce trouble n’est pas lié au vieillissement normal et vous ne devez pas accepter qu’on vous dise : « C’est normal à votre âge. »
 
 
Causes possibles :

Certains facteurs, comme la consommation de certains aliments et boissons, certaines maladies et affections ou encore la prise de certains médicaments, peuvent contribuer à l’incontinence. En agissant sur ces facteurs, vous devriez voir les symptômes d’incontinence diminuer considérablement ou même disparaître.

Aliments et boissons

• Caféine (thé, café, chocolat, boissons gazeuses);
• Alcool;
• Fruits et jus très acides (orange, citron, pamplemousse, tomate);
• Mets épicés;
• Consommation excessive de liquide (plus de deux litres par jour).

Maladies et affections

• Hypertrophie de la prostate;
• Maladie de Parkinson;
• Lésions de la moelle épinière;
• Sclérose en plaques;
• Accident vasculaire cérébral;
• OEdème aux chevilles (enflure);
• Constipation;
• Baisse d’oestrogènes à la ménopause;
• Chirurgie au périnée, à la prostate ou à l’abdomen;
• Obésité;
• Démence;
• Toux chronique (liée, entre autres, à l’usage du tabac).

Médicaments

• Somnifères;
• Diurétiques;
• Antidépresseurs;
• Médicaments contre l’hypertension;
• Médicaments pour le cœur

Solutions :

Heureusement, des solutions existent! De 50 à 85 % des cas d’incontinence peuvent être guéris ou améliorés si vous apportez des changements à votre mode de vie ou si vous mettez en pratique des traitements simples.

Le journal urinaire

Pendant deux ou trois jours (non consécutifs si possible), tenez un journal; inscrivez-y le nombre de fois où vous allez aux toilettes, de même que le type et la quantité de liquide que vous buvez durant la journée. Le journal urinaire vous permettra d’avoir une vue d’ensemble de vos habitudes et d’identifier le type d’incontinence qui vous affecte. Il vous donnera aussi l’occasion de mesurer l’amélioration de votre condition après la mise en pratique des trucs et conseils contenus dans cette brochure. Pour ce faire, il suffit de noter vos observations dans le journal pendant quelques jours avant de commencer à changer vos habitudes, puis de les consigner de nouveau environ un mois après avoir entamé des modifications. Si vous décidez de consulter un médecin, ces renseignements l’aideront à choisir le traitement approprié. Voici quoi indiquer dans votre journal :

1. Heure à laquelle vous allez uriner;
2. Envie pressante (oui ou non);
3. Pertes d’urine involontaires à ce moment ou à un autre moment de la journée (oui ou non);
4. Circonstances de la perte d’urine (toux, éternuement, rire, effort, en vous levant, en mettant la clé dans la porte, etc.);
5. Type et quantité de liquide bu au cours de la journée
 
Au prochain article, nous verrons des exercices simples et des trucs qui peuvent aider à contrer l’incontinence.

Aimez-vous cette nouvelle?


Retour à la liste des nouvelles