Recherche de résidences
privées pour aînés



La chronique de Richard Béliveau

Le lundi 1er juin 2015

La chronique de Richard Béliveau Vieillir en santé : bien manger pour préserver son immunité

Nous vivons de plus en plus longtemps, mais cette augmentation de l’espérance de vie n’est cependant pas nécessairement synonyme de bonne santé : selon les estimations de l’Organisation mondiale de la santé, une personne qui vit 80 ans perdra en moyenne presque 10 années de vie en bonne santé en raison de l’augmentation en flèche de l’incidence de plusieurs maladies chroniques qui survient au cours du vieillissement.

Un des facteurs qui peut contribuer à la réduction de la qualité de vie lors du vieillissement est la baisse marquée des fonctions immunitaires. Ce déclin de l’immunité se manifeste souvent par une augmentation de l’incidence et de la sévérité de certaines maladies infectieuses (la grippe par exemple), de même que par une moins bonne réponse à la vaccination. Cette « immunosenescence » rend aussi les personnes âgées plus susceptibles d’être touchées par des maladies chroniques qui impliquent un dérèglement du système immunitaire, notamment le cancer. 

Selon des études récentes, ce déclin des fonctions immunitaires est particulièrement prononcé lorsque les cellules immunitaires (les lymphocytes) vieillissantes sont exposées à de faibles niveaux de nutriments essentiels. Ces observations suggèrent donc qu’une bonne alimentation, qui permet au corps d’absorber l’ensemble des éléments nutritifs nécessaires au fonctionnement optimal des cellules, pourrait contrecarrer cette perte de fonction des lymphocytes et permettre de maintenir une bonne immunité, même à des âges avancés.
 
L’immunité est donc un autre exemple de l’énorme influence qu’exerce notre mode de vie sur le fonctionnement de nos systèmes physiologiques tout au long de notre vie. La perte de fonction du système immunitaire avec l’âge n’est pas un phénomène irréversible et il est possible d’agir concrètement pour « rajeunir » les lymphocytes et leur permettre de déclencher une réponse immunitaire adéquate. Ceci est particulièrement important pour les hommes, chez qui les taux de lymphocytes sont connus pour diminuer plus rapidement lors du vieillissement que chez les femmes.

 

Aimez-vous cette nouvelle?


Retour à la liste des nouvelles